Après des débats équilibrés durant la partie[33], celle-ci s'emballe à l'approche de son terme : les locaux prennent de nouveau l'avantage grâce à Téji Savanier puis voit l'ASNL revenir au score par une réalisation du récent champion d'Europe des moins de 17 ans, Faitout Maouassa (2-2[M 4]). Pour le compte de la trente-troisième journée, le NO renoue avec le succès à domicile face au Valenciennes FC. Le match disputé dans le Doubs face au FC Sochaux-Montbéliard se conclut sur un quatrième score de parité sans but pour le Nîmes Olympique[M 32]. Au niveau des départs, Panayótis Vlachodímos, prêté six mois par l'Olympiakos, y retourne avant de s'engager pour le Panathinaïkos en janvier 2016[6]. La saison 2014-2015 du Nîmes Olympique est la vingt-septième de l'histoire du club gardois en championnat de France de Ligue 2, la troisième consécutive au sein de l'antichambre de l’élite du football français. "Certains joueurs n’étaient pas vraiment dans le match, a expliqué l’entraîneur nîmois qui avait aligné Roux et Ripart en pointe. L'équipe Gardoise qui évolue depuis la nomination de Bernard Blaquart en 4-4-2 parvient à s'imposer sans concéder le moindre but, ce qui n'était plus arrivée en championnat depuis huit mois. Les visiteurs sont pourtant les premiers à marquer par le milieu Haris Belkebla. Ils se qualifient aux tirs au but en s'imposant cinq à quatre[M 39]. L'enjeu du match (possible maintien en cas de victoire), les résultats précédemment obtenus par le NO ainsi que l'attrait de l'adversaire (RC Lens, toujours en course pour la montée) expliquent en partie le fait que 14 878 personnes se rendent au Stade des Costières, soit la meilleure affluence à domicile depuis 2008[97]. Nous, on aime défendre en avançant et quand on ne le fait pas, cela donne cette première mi-temps. Le tableau suivant liste les matchs de l'équipe réserve du Nîmes Olympique[140]. Il commence en 1992 sa carrière de technicien à l'Olympique d'Alès, deux ans après y avoir terminé sa carrière de joueur. championnat de France de deuxième division, championnat de France de football de deuxième division, international français des moins de 20 ans, internationaux français des moins de 20 ans, attentats perpétrés l'avant-veille en région parisienne, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Saison_2015-2016_du_Nîmes_Olympique&oldid=174065228, Championnat de France de football L2 2015-2016, Page utilisant plus de deux colonnes de références, Portail:Époque contemporaine/Articles liés, Portail:Languedoc-Roussillon/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. L'équipe est d'abord entraînée par José Pasqualetti, entraîneur de 58 ans en poste depuis l'été 2014 et qui possède un contrat expirant à la fin de la saison[117]. Sous un vent fort, les gardois qui ne se procurent que peu d'occasions[111], sont tenus en échec par les locaux. Here on SofaScore livescore you can find all Olympique Lyonnais vs Nîmes Olympique previous results sorted by their H2H matches. Le club franc-comtois concrétise logiquement sa maîtrise et marque à la 50e minute par Sekou Cissé de la tête sur corner, qui réitère à la 84e minute sur une passe de Moussa Sao (2-0[M 14]). Clairement dépassé par les ardeurs offensives de l'équipe locale[77], le NO s'incline sur des réalisations inscrites par deux joueurs ayant auparavant évolués au Nîmes Olympique. En effet, les Icaunais prennent l'avantage en première période par Alexandre Vincent. Les locaux parviennent cependant à prendre l'emprise de la rencontre sur la deuxième période mais sans que celle-ci ne soit concrétisée par le moindre but, Mathieu Michel effectuant des parades décisives[92]. Cependant, il fait partie du groupe remportant la première victoire en compétition officielle de l'équipe comorienne face au Botswana lors du deuxième tour des éliminatoires de la Coupe d'Afrique et accède à la phase suivante et au groupe D des éliminatoires[125]. Après avoir effectué une carrière amateur commencée en 1997 au Castelnau-le-Crès FC, il dispute sa seule et unique rencontre professionnelle avec le FC Sète en 2006. Devant 9 231 spectateurs et au bout de quinze minutes, Renaud Ripart reprend victorieusement de la tête un centre de Gaëtan Paquiez. Par la suite, Steve Mounié, ayant déjà trouvé le poteau, réussit à égaliser sur un service de Jérémy Cordoval. Il s'agit de Renaud Ripart et de Mohamed Benyahia, tous deux formés au club : le premier, sous contrat jusqu'en juin 2016, décide de rester au club malgré le faible temps de jeu annoncé par José Pasqualetti[15]; le second quitte cependant le Nîmes Olympique et rejoint pour deux ans, le MC Oran qui évolue en Division 1 algérienne[16]. Ne pouvant pas monter en championnat de France amateur à cause de la non-homologation du centre de formation, la réserve termine à la troisième place derrière le Sporting Toulon Var et l'Annecy FC, après avoir lutté durant l'intégralité de la saison pour la tête de son groupe. "L’an passé, explique-t-il, je cherchais surtout la dernière passe mais quand il y avait des centres venus de la gauche, soit j’étais loin de l’action, soit j’étais mal placé. Cette saison, il s'agit de la rencontre entre le RC Lens et l'AC Ajaccio qui se dispute une heure et demi avant les autres matchs, le 11 août[137]. Malgré leur possession du ballon sur le restant de la rencontre, les joueurs Côte-d'Oriens ne parviennent pas à battre de nouveau le gardien nîmois (1-1[M 12]) et qui preuve de sa solide prestation, reçoit la note de 8 dans France Football[45]. Il est sur la bonne voie. Peu après ce but, le défenseur Fouad Chafik se voit renvoyé au vestiaire par l'arbitre à la suite d'un pied haut sur Renaud Ripart. Enfin, plusieurs joueurs signent un premier contrat professionnel : Clément Depres et Sylvain Coco pour une saison[23], Antonin Bobichon et Théo Valls pour trois[24]. Au stade Gabriel-Montpied, terrain de jeu du Clermont Foot, le Nîmes Olympique enchaîne un troisième match d'affilée sans marquer. L’équipe réserve du Nîmes Olympique (appelée Nîmes Olympique B) sert de tremplin vers le groupe professionnel pour les jeunes du centre de formation ainsi que pour les joueurs de l'équipe première n'ayant pas disputé les précédentes rencontres en Ligue 2. À la suite de la défaite face au Stade lavallois, Bernard Blaquart et ses assistants décident d'organiser un stage au Grau-du-Roi lors des trois derniers jours de l'année[60] : celui-ci servira de « déclic » pour la deuxième partie de la saison en permettant de « resserrer les liens »[61] comme en témoigne l'exclusion de certains joueurs du groupe professionnel et d'ainsi « repartir sur des bonnes bases »[62],[63],[64]. Après la rencontre, les joueurs effectuent un tour d'honneur auprès de leurs supporteurs afin de célébrer un maintien, qui d'après Bernard Blaquart aura permis de changer « l'image » du club[101]. Cependant, la défense nîmoise trompée par une longue touche lavalloise et une déviation dans les ultimes instants du match, ne peut que concéder le but victorieux inscrit par l'international haïtien Duckens Nazon[58]. Jouant habituellement ses rencontres sur le terrain synthétique du centre de la Bastide, l'équipe réserve reçoit Toulon sur la pelouse du Stade des Costières le 19 décembre 2015. Conspué à sa sortie par le public nîmois, José Pasqualetti dirige ainsi son dernier match en championnat avec le Nîmes Olympique, qui se retrouve ainsi à dix points de son adversaire du soir, premier non relégable. Partant avec un handicap de huit points à la suite de l'affaire des matchs présumés truqués lors de la saison 2013-2014 [ 1 ] , la direction du club vise clairement pour cette saison le maintien en Ligue 2. La division oppose vingt clubs en une série de trente-huit rencontres. Courageux, aidés par la solide prestation de Mathieu Michel et en pleine réussite[84], les Crocodiles surprennent les Grenats au bout du temps additionnel par Ousmane Cissokho qui, après avoir récupéré un ballon à une vingtaine de mètres des cages adverses, trompe le portier adverse. Décidé à attaquer et revenir au score, l'entraîneur nîmois Bernard Blaquart décide notamment de faire rentrer Anthony Koura qui revient de blessure. Une semaine plus tard, le NO s'incline 2-0 face au Toulouse FC, pensionnaire de Ligue 1, avec des buts inscrits par Wissam Ben Yedder et Martin Braithwaite[26]. Devant plus de 10 000 spectateurs, Anthony Briançon trouve la solution à la 39e minute : sur un corner qu'il reprend de la tête, le gardien David Oberhauser est obligé de s'incliner après avoir été gêné dans son intervention par Toifilou Maoulida[82]. Ainsi Kindy est actuellement le sponsor le plus fidèle qu'a connu le Nîmes Olympique depuis sa création avec 9 ans d'apparition sur le maillot des Crocodiles. Toute l’actu de Nîmes Olympique, l’équipe de football de Nîmes qui évolue en Ligue 1. Les Crocodiles disputent le 4 juillet 2015 à Langlade une première rencontre amicale contre l'AC Arles-Avignon qui se conclut par un match nul, un but partout[25]. Désireux de stopper une série de sept mois sans marquer, Toifilou Maoulida, considéré comme « indispensable et très important dans le groupe » par Bernard Blaquart[56], fait son entrée au milieu de la seconde période et donne aux Crocodiles un point inespéré[57] : il reprend d'abord du plat du pied un corner tiré par Téji Savanier puis inscrit de la tête sur un centre de ce dernier, les premiers buts de sa saison (2-2[M 18]). La spirale positive du club nîmois se poursuit lors de la réception d'une équipe en course pour accéder à la Ligue 1, le FC Metz. Cependant, Anthony Koura égalise dans la foulée puis voit dix minutes plus tard Steve Mounié reprendre de la tête un coup-franc de Téji Savanier (également passeur sur le premier but) et ainsi tromper le gardien Mehdi Jeannin. Le Nîmes Olympique se fait sanctionner à l'entame de la deuxième période par Famara Diedhiou sur penalty, faisant suite à une main d'Anthony Marin dans sa surface. Les buteurs sont accompagnés d'une indication sur la minute de jeu où est marqué le but et, pour certaines réalisations, sur sa nature (penalty ou contre son camp). Il inscrit son premier but avec sa sélection lors du deuxième tour des éliminatoires de la Coupe d'Afrique et d'un déplacement victorieux au Soudan du Sud (2-1). Le Nîmes Olympique retrouve sa solidité défensive en battant les Chamois niortais à domicile un but à zéro[M 25] et enchaîne ainsi un quatrième succès consécutif au Stade des Costières, un record depuis trois ans. Dans une deuxième mi-temps insipide, le Nîmes Olympique rafle finalement la mise (2-1[M 34]) grâce à son attaquant Toifilou Maoulida qui marque d'une reprise de volée, à la suite d'un centre de Renaud Ripart. Dès lors la seconde période, les visiteurs rompent totalement défensivement : sur une passe de Jérémy Cordoval, Renaud Ripart inscrit un quatrième but pour le NO et sert à deux reprises Steve Mounié qui réalise le premier triplé de sa carrière d'abord sur un tir victorieux de ce dernier puis sur une contre-attaque (6-2[M 21]). L'AJ Auxerroise se rend lors de la rencontre suivante dans l'antre des Crocodiles. La première période est marquée par la blessure de Jérémy Cordoval obligeant Renaud Ripart à être positionné en latéral droit, ainsi que par des débats hachés et globalement fermés. Malgré la réduction de l'écart des visiteurs par Adama Ba, le NO conserve son avantage jusqu'au terme de la rencontre (2-1[M 23]). L'expulsion de Mathieu Michel à la 37e minute (qui entraînera un pénalty, arrêté par Gauthier Gallon) n'empêche pas l'équipe Languedocienne de rester fidèle à sa réputation de « joueuse »[100] comme en atteste la réduction de l'écart par Steve Mounié de la tête. et impuissante dans le premier acte (frappes dévissées de Paquiez et mollassonne de Cubas, 30e et 37e), et logiquement punie par un duo de feu, avec Kakuta à la passe et Ganago, abandonné dans la surface, à la finition pour sa quatrième réalisation (0-1, 35e). L'action litigieuse dans la surface nîmoise à la 23e minute est décisive : l'arbitre Antony Gautier accorde un penalty aux locaux et décide d'exclure Gauthier Gallon[102]. N'étant pas prolongés, sept joueurs quittent le club : Mathieu Robail, qui s'est vu proposer un bail de deux saisons supplémentaires[7], rejoint le CA Bastiais (National)[8]; Riad Nouri s'engage pour deux ans avec l'AC Ajaccien (Ligue 2)[9]; Abdelhakim Omrani signe aux Chamois niortais pour une année[10], de même pour Jonathan Parpeix avec l'Apollon Smyrnis (Football League)[11]. Réduite à dix à la suite de l'expulsion d'Anthony Marin à l'heure de jeu, l'équipe Gardoise tente d'égaliser en fin de match et voit sur un corner le gardien Mathieu Michel tenter sa chance, sans réussite[86]. Il a aussi délivré une passe décisive (4 en 2019-2020). Il s'engage la même année avec le Nîmes Olympique, évoluant alors en National. Partant avec un handicap de huit points à la suite de l'affaire des matchs présumés truqués lors de la saison 2013-2014[1], la direction du club vise clairement pour cette saison le maintien en Ligue 2. Christian Perdrier, le président, considère qu'il faut « 50 points à aller chercher pour le maintien »[3], s'attend à « une saison compliquée, une saison de transition pour redonner une certaine virginité au club »[4]. L'équipe mise en place est d'ailleurs choisie par Hakim Malek, entraîneur adjoint ayant assuré l'intérim après le départ de José Pasqualetti[49]. À l'instar du retour victorieux de Nancy, les joueurs sont accueillis de nouveau à la gare de Nîmes par 200 supporteurs[96]. Un neuvième est diffusé le samedi à quatorze heures. Théo Valls et Jonathan Lacourt apparaissent eux de façon plus épisodique. C'est le cinquième match d'affilée de la saison (en compétition officielle) hors de ses bases que le Nîmes Olympique perd et termine sans marquer le moindre but[36]. Le DFCO, qui reste sur une série de quinze matchs consécutifs sans défaite en championnat, prend dès lors la possession du ballon pour le restant de la partie. D'abord menés à la suite d'une réalisation de Romain Grange, les Crocodiles égalisent à l'entame de la seconde période par Fabien Barrillon à la suite d'un corner tiré par Téji Savanier. Les scores les plus fréquents sont la défaite 1-0 intervenus à sept reprises, la victoire 2-1 qui apparaît six fois et les matchs nuls 1-1 et 0-0 qui se sont produits à cinq reprises chacun. Après s'être imposés en match amical face au GFC Ajaccio (Ligue 1) la semaine précédente, les Crocodiles doivent concéder un nouveau partage de points malgré de nombreuses absences pour l'équipe corse. Dans une rencontre où chacune des deux formations se procure de multiples occasions, les Tangos prennent le dessus grâce à une frappe d'Hassane Alla déjà buteur en Coupe de la Ligue cette saison face au NO. Les locaux s'imposent donc un but à zéro[M 41]. = autres charges, Rés. L'AC Ajaccien, dix-neuvième et avant-dernier, est à sept points devant le NO[48]. Le Nîmes Olympique aligne plusieurs équipes de jeunes dans les championnat départementaux et régionaux. Avec ce succès combiné à la défaite de l'US Créteil-Lusitanos, le Nîmes Olympique quitte ainsi la zone de relégation pour la première fois de la saison. Les Nîmois se procurent pourtant une dizaine d'occasions notamment par Toifilou Maoulida qui frappe sur le poteau puis par Anthony Koura qui reprend la frappe de ce dernier en position de hors-jeu[32]. Il y effectue les deux dernières années de sa carrière en disputant 38 rencontres et fait partie de l'effectif des Crocodiles remontant en Ligue 2 en 2008. L'affluence moyenne en championnat est donc de 6 891 spectateurs, il s'agit de la huitième moyenne d'affluence du championnat de Ligue 2 cette saison[134]. Pour la saison 2015-2016, elle évolue dans le groupe D du championnat de France amateur 2, soit le cinquième niveau de la hiérarchie du football en France. Malgré un match en Coupe de la Ligue trois jours auparavant, l'AJ Auxerroise réussit à s'imposer à domicile au terme de la journée suivante face au NO. Cette bibliographie présente quelques ouvrages de référence de base. Pourtant emmenés par une attaque de cinq joueurs recrutés à l'intersaison[34], les Gardois n'arrivent pas à éviter une nouvelle défaite en championnat (1-0[M 5]). L'Évian Thonon Gaillard FC, qui doit impérativement s'imposer pour espérer se maintenir, est l'ultime opposant des Nîmois. Malgré le fait que l'équipe alignée soit identique à celle de la précédente rencontre, les joueurs gardois se font cependant surprendre dès la 5e minute par l'attaquant clermontois Famara Diedhiou. Les Écureuils s'inclinent ensuite lors du deuxième tour des éliminatoires de la Coupe du monde face au Burkina Faso (3-2 sur l'ensemble des deux matchs), lors duquel Mounié prend part à la seconde rencontre. Au tour suivant, le Nîmes Olympique hérite de l'AS Moulins qui évolue en CFA. Cette nouvelle saison fait suite à une saison moyenne sur le terrain et catastrophique en coulisse, avec la mise en examen de plusieurs hauts responsables dans l'affaire des matchs présumés truqués ayant mené Christian Perdrier à la tête du club pour tenter de rattraper les erreurs de Jean-Marc Conrad. Malgré la qualification, José Pasqualetti décide de démissionner de son poste à l'issue de la rencontre, en évoquant une fatigue générale[112]. Bernard Blaquart voit ses joueurs malmenés dans une partie où le NO concède de nombreuses occasions, la plus significative étant le tir de Cheick Fantamady Diarra sur la barre transversale[79]. Les trois meilleurs de ce championnat sont promus en Ligue 1 alors que les trois derniers sont relégués en National. Après un passage à l'AC ajaccien lors de la saison 2008-2009 (qu'il avait entraîné deux saisons auparavant), Pasqualetti s'engage avec le FC Istres Ouest Provence en avril 2009, qu'il sauve de la relégation en National. En raison de nombreuses absences en défense, le latéral gauche Gaëtan Paquiez est titularisé pour la première fois en Ligue 2 et Anthony Briançon compose une charnière centrale inédite avec Féthi Harek[66]. À partir de novembre 2015[118], l'équipe est entraînée par Bernard Blaquart. Le Nîmes Olympique termine le championnat à la quatorzième place avec 13 victoires, 12 matchs nuls et 13 défaites[103]. C'est aussi la soixante-neuvième saison de l'histoire du club. Ne ratez rien des performances de l'équipe avec tous les résultats et classements. Malgré son entrée en fin de partie, il ne peut empêcher une quatrième défaite d'affilée à l'extérieur face aux Chamois niortais : Féthi Harek étant expulsé en première mi-temps, l'arrière-garde nîmoise subit et craque en deuxième période à la suite d'une tête sur corner de l'attaquant camerounais Ande Dona Ndoh (1-0[M 7]). On a aussi été les chercher plus haut, on les a gênés dans leur relance", "On a eu plus de joueurs qui ont pris la profondeur", Dans ce championnat, un point, ça compte toujours. La vingt-troisième journée voit s'affronter les deux meilleures équipes de 2016[76] en Corse face à l'AC Ajaccien. Téji Savanier est quant à lui le meilleur passeur du club avec sept passes décisives, toutes réalisées en championnat[123]. On average Nîmes score 2.5 goals and concede 1 goals per match. L’égalisation et le nul, sous l’impulsion du combattant Ripart, auteur d’un dernier rush décisif, Ferhat et les Crocos les ont arrachés dans les dernières minutes, sur l’un des rares mouvements où la défense nordiste s’est trouée. 14e 43 points (13V, 12N, 13D)50 buts pour, 52 buts contre. Après une heure de jeu et fort de quatre matchs successifs sans concéder de but, l'équipe audonienne est la première à marquer sur une contre-attaque conclue par le défenseur Julian Jeanvier. Sur le centre de Ripart, plus performant une fois repositionné dans le couloir gauche que dans l’axe, Ferhat s’est jeté et a repris le ballon du bout du pied droit, inscrivant son 3e but de la saison. Les locaux se voient même attribuer une seconde réalisation en fin de match par l'intermédiaire de Larry Azouni qui, d'une frappe de vingt mètres, inscrit son premier but en professionnel et permet au Nîmes Olympique de s'imposer deux buts à zéro[M 20]. Les Burgiens, dominés durant la première période (six corners concédés), sont logiquement sanctionnés au terme de cette dernière : Toifilou Maoulida reprend de la tête un corner de Téji Savanier. La saison 2015-2016 du Nîmes Olympique est la vingt-huitième saison de l'histoire du club gardois en championnat de France de deuxième division, la quatrième consécutive au sein de l'antichambre de l’élite du football français. Sans victoire à l'extérieur en Ligue 2 depuis août 2015, les visiteurs sont pourtant les premiers à marquer par l'international marocain Fouad Chafik à la 14e minute qui trompe Gauthier Gallon, habituel gardien remplaçant. La meilleure affluence de la saison est réalisée contre le Racing Club de Lens le 22 avril 2016 avec 14 878 spectateurs[135] à l'occasion de la 35e journée et du match pouvant entériné le maintien du club en Ligue 2. Les visiteurs égalisent cinq minutes plus tard par l'intermédiaire de Maurice-Junior Dalé. Malgré l'expulsion de Rafaël Dias dès l'entame de la seconde mi-temps, L'US Créteil trouve la faille par l'international malgache Faneva Andriatsima. "Pour moi, il a passé un cap, il est monté d’un cran, ce n’est plus un joueur lambda de L2 mais un joueur confirmé de L1, assure Jérôme Arpinon. Florian Fabre (GFC Ajaccio), né à Nîmes et supporter du club[17], ainsi que Rémy Sergio (US Marseille Endoume), détecté la saison précédente par José Pasqualetti durant un match de coupe face au NO[18], sont les premières recrues de l'intersaison. L'AS Nancy-Lorraine, le Dijon FCO et le FC Metz remontent en première division après respectivement trois, quatre et une saison passée à ce niveau. N'ayant plus connu la défaite à domicile depuis huit mois et restant sur une série de six succès de rang au Stade Marcel-Picot, l'AS Nancy-Lorraine se dresse lors de la journée suivante face à une équipe nîmoise qui voit cette opposition comme un « match bonus » d'après Féthi Harek[71]. Les indemnités de mutation incluent les cessions et acquisitions de joueurs. Face au Football Bourg-en-Bresse Péronnas, le NO cède dès la 15e minute sur une tentative victorieuse d'Alliou Dembélé. Le Nîmes Olympique effectue le 18 décembre 2015 un déplacement pour y affronter le Stade lavallois, qui possède treize points d'avance sur le NO et qui reste sur une défaite dans la semaine en Coupe de la Ligue. L'équipe des mois de 17 ans évolue également en championnat national. Cependant, les Crocodiles prennent ensuite le dessus sur leurs adversaires en exerçant une forte domination : leur ténacité est récompensée avant l'heure de jeu par Renaud Ripart qui récupère un tir de Larry Azouni ayant échoué sur le poteau. Pour autant, les joueurs Haut-Savoyards entérinent définitivement leur victoire avec un doublé de Quentin N'Gakoutou dans les derniers instants de la partie (4-1[M 38]). C'est la première fois de la saison que le NO termine un match à l'extérieur en gardant ses cages inviolées[81]. C'est terminé !Les Crocos arrachent dans les dernières minutes de la rencontre le nul face à Lens ! Peu inquiétés par les velléités offensives de leurs adversaires, les Crocodiles ne font la différence qu'en seconde mi-temps : après un premier acte de domination nîmoise, ces derniers se voient récompensés à la 69e minute lorsque Anthony Koura ouvre la marque sur une passe de Toifilou Maoulida[67]. En manquant d'efficacité offensive et après avoir eu « sept ou huit occasions franches », les visiteurs se font sanctionner à l'heure de jeu par le milieu argentin Pablo Chavarría[55]. Il est suivi d'Anthony Koura et de Renaud Ripart, respectivement auteurs de 9 et 8 réalisations. Un match nul sur les deux dernières journées suffit pour acquérir le maintien, quels que soient les résultats du FC Sochaux-Montbéliard et de l'Évian TGFC qui accusent un retard de six points sur le Nîmes Olympique. Face au Havre AC, le Nîmes Olympique cède à plusieurs reprises : une première fois par Lys Mousset, puis une deuxième par Ghislain Gimbert et enfin en seconde mi-temps par Joseph Mendes. Malgré l'égalisation de Wylan Cyprien à la 66e minute, les Sang et or perdent le fil de la partie dans le quart d'heure qui suit : Téji Savanier transforme un pénalty obtenu à la suite d'une faute de Kenny Lala sur Ripart, Anthony Briançon inscrit ensuite le but du « break » sur une sortie ratée du gardien lensois Jérémy Vachoux, puis Mounié finalise une action de Ripart à la 78e minute. En totale maîtrise, en total contrôle, le plus souvent en surnombre, Lens aurait pu prendre les devants plus vite si un coup franc de Kakuta ne s’était pas écrasé sur la transversale de Reynet (6e), et si le gardien croco n’avait pas été à la parade sur une reprise du gauche de Clauss (8e). En plus d'éventuelles rencontres amicales, ces dernières sont engagées dans les qualifications pour la Coupe du monde de 2018 ainsi que pour celles de la Coupe d'Afrique des nations 2017. La dernière modification de cette page a été faite le 23 août 2020 à 15:42. Ce choix s'avère crucial dans l'issue de la rencontre puisque les Nîmois concéderont plus de deux buts, une première depuis près d'un an et demi à domicile. Erreà fournit les maillots du Nîmes Olympique depuis 2002. À la reprise, le Nîmes Olympique reprend l'avantage à la suite d'un corner repris par Anthony Marin. La formation la plus utilisée par le NO cette saison est le 4-3-3, pour quatre défenseurs, trois milieux de terrain et trois attaquants[127]. La trente-et-unième journée oppose les Crocodiles à l'US Créteil-Lusitanos. La première rencontre de championnat du Nîmes Olympique en 2016 voit la réception le 8 janvier du Stade brestois. Une victoire rapportant trois points et un match nul un point et en tenant compte des huit points de pénalité infligé au club en début de saison, le NO totalise 43 points soit trente-et-un points de moins que le club sacré champion, l'AS Nancy-Lorraine. Il est titulaire d'un diplôme délivré dans le cadre d'une formation dispensée par la FFF et est issu du CREPS de Montpellier[121]. Dans un match « équilibré »[98], le Nîmes Olympique parvient à prendre l'avantage en premier et cela juste avant la mi-temps par Renaud Ripart sur un service de Steve Mounié. Durant cette saison, le Stade des Costières (habituellement jaugé à 18 482 places) voit sa capacité limitée à 15 788 places en raison de la fermeture de la Tribune Ouest[97]. Enfin, depuis la huitième journée et la réception du Paris Football Club c'est le gardien de but Mathieu Michel qui porte le brassard de capitaine. Lors de la journée suivante, les Gardois affrontent une équipe pouvant toujours accéder à l'échelon supérieur. Le Nîmes Olympique se compose d'une association, titulaire du numéro d'affiliation de la FFF et d'une société. Zan cède sa place en 1977 à Kindy Chaussettes et ce pendant neuf ans. International comorien, Nasser Chamed s'engage pour la même durée en provenance du LB Châteauroux, relégué en National à l'issue de la saison 2014-2015. L'attaque est formée de Steve Mounié dans l'axe, de Renaud Ripart sur le flanc droit et de Anthony Koura sur le côté gauche. Lors du dernier jour de la période d'été des transferts, le NO engage trois nouveaux joueurs : l'attaquant Steve Mounié et le défenseur Jérôme Guihoata, internationaux béninois et camerounais, sont prêtés respectivement par le Montpellier HSC et le Valenciennes FC[21]; Adil Hermach (Al-Wahda), finaliste de la Coupe Gambardella 2003-2004, retrouve son club formateur onze ans après l'avoir quitté.

Climat Pays De La Loire, Colonie De Vacances Ski 2021 Pas Cher, Mentalist Dernier épisode En Français, Femme Infidèle 7 Lettres, Mairie De Créteil Recrutement, Peut On Payer En Euros En Islande, Flan Alsa Chocolat, Vikings Raids In France,